Wallace Collection

Publié le par Jean-François LASCHET

Troisième volet des "musiques de ma jeunesse", un groupe belge, les Wallace Collection.

C'est en 1968 que Sylvain Vanholmen (guitare) a l'idée de former ce groupe particulier.
Groupe particulier puisqu'à l'époque où le rock s'est imposé comme style de musique le plus prisé par les jeunes, il décide d'ajouter des musiciens classiques à une formation rock.

Raymond Vincent (violon)  et Jacques Namotte (violoncelle) sont membres de l'orchestre philarmonique de Belgique.
Ils viennent donc rejoindre Freddy Nieuland (batterie), Christian Janssens (basse), Marc Hérouet (orgue, claviers).
Fort de six musiciens, les Wallace Collection vont enregister leur premier album "The Laughing Cavalier" en 1969.
De ce disque sera extrait le fameux 45 tours "Daydream" qui va bientôt se vendre à plusieurs millions d'exemplaires !

wallace3.jpg

Grâce à ce titre (qui est le seul chanté par Freddy Nieuland) les Wallace Collection vont se classer dans les hits de 20 pays différents.

J'ai de suite accroché à cette musique dont les sonorités me plaisaient beaucoup.
Pour moi, il y avait quand même certaines ressemblances avec les Beatles.
Des musiques bien harmonisées et des voix qui s'accordaient très bien.
C'était étrange aussi ce mélange d'instruments classiques (Sylvain Vanholmen jouait aussi un peu de flûte traversière) avec des batteries et guitares électriques.
Même s'il s'agit d'un registre musical complètement différent, je pense que quand j'ai entendu Alan Stivell en 1972, ça m'a un peu fait penser aux Wallace Collection.
En effet, chez Stivell, harpe celtique, violon, flûtes se mélaient aux guitares, claviers, basses...
Plus qu'une coïncidence !

Wallace Collection n'en est pas resté à ce succès.
Sylvain Vanholmen (qui était le chanteur principal du groupe) et sa bande ont continué d'enregister une série de 45 tours.wallace4.JPG
"Dear beloved secretary", "Serenade",
"Phil", "Parlez-moi d'amour" (bande originale du film ""la Maison").
Ils composeront encore deux musiques de films pour Sergio Gobbi.
En 1970, ils sortent leur deuxième album "Serenade".

A l'époque, j'avais acheté leurs 45 tours et plus tard une compilation sur 33 tours.
Leur musique était toujours très plaisante à écouter.
Il faut cependant reconnaître que ce groupe n'a plus jamais connu un succès aussi fulgurant que le slow "Daydream".

Après un très grand nombre de concerts et de shows télévisés, le groupe a hélas décidé de se séparer en 1971.
Etoile filante de la musique rock-variétés, les Wallace n'auront laissé que de bons souvenirs aux gens de ma génération. 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jcg35r 04/03/2010 21:53


Que de super souvenirs, avec ce grouppe ! merci,
Serge.