Concert de Michel Delpech

Publié le par Jean-François LASCHET

Ce jeudi 12/02/09 dernier, j'ai assisté à une superbe soirée.
Michel Delpech était en concert au "Forum" à Liège.
Il s'agissait en fait de la seule incursion en Belgique de cette tournée qui a démarré en janvier et se prolonge jusqu'en mars dans toute la France.
Ce chanteur a fait partie des idoles de ma jeunesse et j'étais très curieux de voir son tour de chant car je ne l'avais jamais écouté que sur disque.

Invités par son guitariste Robert Le Gall, ma fille et moi avons particulièrement apprécié ce spectacle.
link
Il faut dire qu'à plus de soixante ans, le créateur de "Chez Laurette" n'a rien perdu de son talent.
J'ai toujours été sous le charme de cette voix chaude et profonde.
Une véritable voix de crooner, de charmeur aussi.


Ce qu'il y a de remarquable chez Michel Delpech c'est que la voix colle parfaitement aux mélodies.
Je pense qu'il maîtrise parfaitement sa respiration pour que sa voix puisse si aisément passer de l'aigu au grave.
Il y a dans sa manière de chanter quelque chose d'apaisant.

Michel Delpech prévient le public qu'il n'a pas encore de nouvel album et qu'il va donc revisiter toute une série d'anciennes chansons.
Ce qui bien sûr ravit l'assemblée composée principalement de gens de 40-50 ans.

Sur scène, cinq musiciens de haut niveau pour l'accompagner.
Un excellent pianiste-claviériste, un batteur, un bassiste (également saxophoniste) plus Manu Delpech à la guitare rythmique et Robert Le Gall qui ne cessera de nous étonner avec tous ses instruments.

Avec tout ce beau monde, inutile de dire que l'on est paré pour un grand show.
D'autant que dès les premières mesures, on constate que le son est de bonne qualité sans être trop puissant et que les jeux de lumières sont très agréables.

Une suite de succès (Tu me fais planer, Le chasseur, Les divorcés, Quand j'étais chanteur...) s'enchaîne donc pour notre plus grand plaisir.
Michel Delpech ne s'adresse que de temps en temps au public et il n'y a aucun temps mort
entre les titres.
Un roulement de drums pour annoncer une chanson de Paul Simon (Fifty ways to leave your lover) que Michel a rebaptisé "Trente manières de quitter une fille". Michel insiste sur la finesse d'écriture de Paul Simon et nous rappelle qu'en 1979, il avait adapté une série de chansons anglo-saxones dont certaines d'Elton John.
J'ai beaucoup apprécié le jeu de batterie dans ce titre.

Michel s'arrête alors un instant pour remercier le public.
Il plaisante alors pour attribuer une cote à notre participation et nous demande de chanter avec lui.
Dès les premières notes de "Wight is Wight" tout le public se met à chanter un texte qu'il connait par coeur.
Je ne me suis pas privé non plus car c'est avec cette chanson que j'ai découvert Michel, il y a ...quelques dizaines d'années.

Autre grand moment de ce concert "Pour un flirt", un titre très attendu.
Chanson mythique qui avait conquis le coeur de nombreux fans dans les années '70.
Interprété avec grande maîtrise par Michel, cette chanson en a surpris plus d'un.
Depuis le début du spectacle, Robert Le Gall passait de la guitare électrique au banjo, à la mandoline ou à la guitare acoustique.
A la fin de "Pour un flirt" il se lance dans un solo endiablé de violon finissant par rejoindre Michel au centre de la scène et danser avec lui !
Un moment musical unique acclamé par un public debout.

D'autres titres encore comme "Le Loir et Cher", "Chez Laurette" ou encore "Ce lundi là" qui nous rappellent toute la profondeur de certaines chansons de Michel.
Il faut dire qu'à côté de choses plus légères, lui et Jean-Michel Rivat ont écrit des textes très sensibles. Empreints d'une observation très pointue des relations humaines.
Des chansons qui ont touché le public de l'époque et qui nous interpellent encore aujourd'hui.



"Que Marianne était jolie" et quelques rappels pour terminer ce spectacle qui fut vraiment très apprécié par le public liégeois.
Pour ma part, j'ai été sous le charme de ce chanteur qui ne m'a jamais déçu depuis toutes ces années que je l'écoute.
Ce show renforcera cette admiration encore un peu plus.

Ma fille qui ne connaissait pas grand chose à son répertoire a également beaucoup aimé.

Grand merci à toi Michel !

 


 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jcg35r 04/03/2010 22:02


Beaucoup de tubes, il faisait partie du panorama que l'on aimait ! et que l'on aime toujours !...simple et sympa...
Serge.